Douche Froide Pour Le LOSC !

18 février 2011 - 06:53

Après avoir mené 2-0 à dix minutes de la fin, Lille a finalement sombré en l'espace d'une minute face au PSV Eindhoven (2-2). Le Paris-SG s'est fait peur contre le Bate Borisov, arrachant le nul en fin de rencontre (2-2).

Leader incontesté de la Ligue 1 avec cinq points d'avance sur son premier poursuivant, Lille a visiblement décidé de tout miser sur le titre national. La Ligue Europa passe après. Face au PSV Eindhoven, leader du Championnat des Pays-Bas, Rudi Garcia a ainsi décidé d'aligner une équipe bis avec seulement deux titulaires habituels : Landreau et Debuchy. Mais cette formation remodelée a tout de même failli créer la sensation. Avec quatre internationaux sur la pelouse (Landreau, Debuchy, Rozenhal et Obraniak), le LOSC a rapidement pris les commandes de la partie. Sur un corner dégagé par Toivonen, Gueye, associé à Vandam et Dumont au milieu de terrain, a ouvert la marque d'un tir puissant du droit (6e, 1-0). Un but aussi rapide qu'étonnant de la part du Sénégalais, qui n'a disputé que deux matches de Championnat cette saison.

L'expérience a pris le dessus

Et le LOSC ne s'est pas arrêté là. Pendant qu'une centaine d'ultras néerlandais se livrait à des «provocations», De Melo, lui, a aggravé le score d'une tête décroisée (31e, 2-0). Le match parfait en quelque sorte. Sauf que... Si le club néerlandais a perdu de sa valeur depuis le départ (cet hiver) d'Ibrahim Afellay au Barça, il est resté une référence en Europe. Et c'est grâce à son expérience des grands rendez-vous que le PSV a refait surface en fin de rencontre. Bouma (83e ) puis Toivonen (84e) ont ainsi permis au PSV de recoller au score en une minute seulement. Une minute de trop. La qualification pour les huitièmes de finale de la compétition s'annonce compliquée pour le LOSC.

Paris garde ses chances... et ses doutes

Gants, cols roulés, collants... Le Paris-SG avait sorti la panoplie complète pour affronter le froid polaire de la Biélorussie. Le thermomètre, qui affichait -20°C, n'a pas franchement aidé les Parisiens, partis défier Bate Borisov sur sa pelouse gelée et devant des tribunes très peu garnies. Ils se sont pourtant montrés plutôt à leur aise malgré ces conditions extrêmes. Dominateurs dans l'ensemble, les hommes de Kombouaré n'ont toutefois pas été récompensés à juste titre. C'est même le Brésilien Bressan, bien servi par Rodionov d'une talonnade, qui a profité d'une contre-attaque pour ouvrir la marque contre le cours du jeu pour les locaux (16e, 1-0).

Et Luyindula surgit !

Muet depuis deux rencontres en Championnat, on s'est alors demandé comment Paris allait pouvoir s'en sortir. Et c'est Mevlut Erding, sur un bon centre de Luyindula, qui a apporté une première réponse (30e). Un but qui n'a finalement pas levé tous les doutes des Parisiens, qui stagnent quelque peu en Championnat (1 point en 2 matches). Les Bélarusses ont repris le contrôle des opérations dans le dernier quart d'heure, puis l'avantage au score grâce à Gordeichuk, étrangement seul devant le but (81e, 2-1). Ils auraient même pu tuer le match sans un raté phénoménal de Skavysh, seul face au but vide (86e). Parfaitement servi par Makonda, Luyindula, passeur sur le premier but, a alors endossé le costume du sauveur pour offrir, de la tête, un nul favorable aux siens en vue du retour (89e, 2-2).

Porto prend une option


FC Séville - FC Porto : 1-2

Plus habitué aux joutes de la Ligue des champions qu'à celles de la Ligue Europa, le FC PortoFC Séville, jeudi soir lors des huitièmes de finale aller (2-1). C'est l'ancien Stéphanois Freddy Guarin, profitant d'un bon travail de... l'ancien Parisien Cristian Rodriguez, qui a offert la victoire aux siens à cinq minutes du coup de sifflet final. Avant cela, Frédéric Kanouté (58e) avait répondu à l'ouverture du score de Rolando pour Porto (64e). L'ancien Lyonnais aurait même pu donner l'avantage aux Espagnols mais, seul face au but vide, il a totalement manqué sa reprise (77e). Séville devra sortir le grand jeu jeudi prochain au Stade du Dragon pour espérer poursuivre l'aventure sur la scène européenne.

Sparta Prague - Liverpool : 0-0

Dominé sur la pelouse du Sparta Prague, Liverpool est finalement reparti de République tchèque avec ce qu'il était venu chercher : un match nul plutôt positif en vue du retour. Mais les Reds ont souffert. Face à une équipe qui n'avait plus joué le moindre match depuis deux mois, les coéquipiers de Raul Meireles, privés de Carroll, Suarez et Gerrard, se sont souvent contentés de défendre, et de contenir un Leonard Kweuke plutôt remuant. Il a d'ailleurs fallu un Reina au top pour empêcher le Camerounais d'ouvrir la marque après un bel enchaînement dans la surface (76e). Même s'ils n'ont pas montré grand-chose, les protégés de Dalglish ont assuré l'essentiel.

Les autres matches

Les Rangers ont longtemps cru à la victoire face au Sporting Portugal. Mais les Ecossais ont finalement dû se contenter d'un nul plutôt logique au terme d'un match assez terne (1-1). Steven Whittaker, de la tête, avait ouvert la marque pour les locaux mais le Chilien Matias Fernandez, toujours de la tête , a égalisé en toute fin de match pour le Sporting. Les deux équipes de Moscou, le CSKA et le Spartak, ont marqué des points en vue de la qualification en allant s'imposer sur les pelouses du PAOK Salonique (1-0, but de Necid) et du FC Bâle (3-2). Menés 2-0 à l'heure de jeu, les joueurs du Spartak ont renversé la vapeur pour l'emporter dans le temps additionnel. Enfin, le Zénith Saint-Petersbourg s'est incliné à la toute dernière seconde à Berne face aux Young Boys (1-2) mais garde toutes ses chances de qualification.

Naples accroché, Benfica à l'arraché

Naples - Villarreal : 0-0

Séduisant en Championnat (4 victoires en 5 matches), Naples n'a pas réussi à prendre une option sur les huitièmes de finale de la Ligue Europa. Gênés par une équipe de Villarreal bien regroupée en défense (0-0), Cavani et ses copains n'ont pu inscrire ce petit but qui les aurait mis en position de force en vue du retour. Les hommes de Mazzarri ont pourtant eu quelques opportunités, notamment par Cavani, mais l'attaquant uruguayen a à chaque fois buté sur un Diego Lopez plus vif que lui (22e, 43e). Même chose pour Lavezzi, parfaitement lancé dans la profondeur mais lui aussi devancé par le gardien espagnol (73e). Solide en défense, Villarreal aurait pu réussir le hold-up parfait. Mais l'ancien Lyonnais Nilmar a d'abord perdu son face-à-face avec De Sanctis (15e), avant que celui-ci ne repousse des deux poings une frappe lourde de Valero (89e). Le nul est finalement équitable, et laisse aux deux équipes la possibilité de croire encore à la qualification.

Benfica - Stuttgart : 2-1

Benfica, qui reste lui sur... neuf victoires de rang en Championnat, s'est fait un petit peur face à Stuttgart, 17e et avant-dernier de Bundesliga. Menés au score dès la 21e minute, suite à un but de Harnik, les Portugais ont dû attendre les vingt dernières minutes du match pour renverser la vapeur. Le géant Paraguyen Oscar Cardozo (1,93 m) a d'abord offert l'égalisation aux siens (70e), avant que l'Argentin Jara ne signe le but de la victoire. Le retour s'annonce pour le moins indécis.

Les autres matches

Troisième du groupe G de la Ligue des champions, celui d'Auxerre, et donc reversé cet hiver en Ligue Europa, l'Ajax a fait son entrée dans la compétition par un succès sans appel sur la pelouse d'Anderlecht (3-0). Luis Suarez parti à Liverpool, les protégés de Frank De Boer ont fait la différence grâce à Alderweireld (32e), Eriksen (59e) et El Hamdaoui (67e). Le match retour ne devrait être qu'une simple formalité pour les Néerlandais, mais aussi pour le Dynamo Kiev, qui est allé dicter sa loi sur le terrain du Besiktas (4-1) grâce notamment à un but de Chevtchenko. Twente (2-0 à Kazan) a également pris une grosse option sur la qualification, alors que le Lech Poznan (1-0 face à Braga) devra défendre son maigre avantage au Portugal.

Leverkusen déroule en Ukraine

Suite des 16es de finale aller de la Ligue Europa avec l'impressionnante victoire du Bayer Leverkusen en Ukraine, contre le Metalist Kharkov (4-0). Derdiyok (23e), Castro (72) et Sam (90e et 90e+2) ont permis aux leurs de mettre un pied en huitièmes de finale de la compétition.

Grosse option pour Twente

Co-leader du Championnat des Pays-Bas à égalité de points avec le PSV Eindhoven, le FC Twente a réalisé une excellente opération en seizièmes de finale aller de la Ligue Europa. Champions en titre, les hommes de Michel Preud'homme l'ont en effet emporté en début d'après-midi sur la pelouse du Rubin Kazan (2-0), grâce à des buts de De Jong (77e) et Wisgerhof (88e).

Manchester City contrarié à Salonique

Favori sur le papier, Manchester City n'a pas réussi à dominer l'Aris Salonique ce mardi en seizièmes de finale aller de la Ligue Europa (0-0). Le club anglais n'est pas parvenu non plus à faire oublier sa défaite dans le derby face à United samedi dernier (1-2). Pourtant, Roberto Mancini avait décidé d'aligner quasiment son équipe type face aux Grecs, Carlos Tevez, Edin Dzeko, David Silva, Kolo Touré et Joe Hart étant tous dans le onze de départ.

Mais malgré tout ça, les Citizens, qui ont eu la plupart du temps le ballon (66%), n'ont pas réussi à inscrire le moindre but face à la formation de Ricardo Faty (ex-Strasbourg, AS Rome, Nantes, Leverkusen). Tout reste donc à jouer dans ce duel dont le retour est programmé au 24 février.

Recapitulatif des 16èmes de Finale de l'Europa League

PAOK Salonique  0 - 1  CSKA Moscou

Metalist Kharkov  0 - 4  Bayer Leverkusen

FC Bâle  2 - 3  Spartak Moscou

Lille  2 - 2  PSV Eindhoven

FC Séville  1 - 2  FC Porto

Glasgow Rangers  1 - 1  Sporting Portugal

Young Boys Berne  2 - 1  Zénith St-Petersbourg

Sparta Prague  0 - 0  Liverpool FC

BATE Borisov  2 - 2  Paris SG

Benfica  2 - 1  Vfb Stuttgart

Naples  0 - 0  Villareal

Besiktas  1 - 4  Dynamo Kiev

Anderlecht  0 - 3  Ajax Amsterdam

Lech Poznan  1 - 0  Sporting Braga

Aris Salonique  0 - 0  Manchester City

Rubin Kazan  0 - 2  FC Twente

 

Commentaires

S.C. JONQUIERES

  1.                 

ENVOYEZ-NOUS VOS PHOTOS !

Pour participer à la vie du club, envoyez-nous vos photos prises lors des matchs, des entraînements, des évènements du SCJ, ... à l'adresse suivante :


scjonquieres@gmail.com

                          

Merci de votre participation

Aucun événement