SPORTING CLUB JONQUIERES : site officiel du club de foot de JONQUIERES - footeo

LA ROUMAGOUX ELLE EST A NOUS...

3 juin 2011 - 10:21

COMPTE RENDU : Finale de la Coupe Roumagoux : SC Jonquières 5-0 St Jean Du Grès-Fontvielle

 

Après la défaite le Dimanche 29 Mai 3 à 0 face à Barbentane, on pouvait avoir des doutes sur l’état de forme des joueurs de Simon Boyer. Mais le maestro avait déjà tout prévu pour mettre dans les meilleures dispositions ses gamins. Dès que le coup de sifflet final retentit, les jaunes et noirs pouvaient se décontracter les jambes dans une poubelle d’eau gelée, puis le coach avait programmé deux entraînements, le lundi 30 Mai et le Mercredi 1Juin pour un groupe étoffé à 16 joueurs (sachant que seulement 14 joueurs avaient le privilège de disputer cette mythique finale).

Lundi 30 Mai 19h : Les joueurs arrivèrent au stade très motivés (14 joueurs sur 16 sachant que les deux personnes manquantes ne pouvaient pas se libérer du travail), tous attentifs aux conseils et consignes tactiques de notre Mourinho à nous. L’entraînement était basé sur la récupération, petits jeux à thèmes, séances de pénalty et travail des combinaisons sur coups de pied arrêtés (corner, coup-franc) qui peuvent faire pencher la balance lors d’une finale. La séance se termina par des étirements, très importants en cas de prolongation pour éviter les crampes, les blessures.

Mercredi 1 Juin 19h : J-1 avant la Grande Finale. 16 joueurs étaient présents pour suivre le dernier entraînement de la saison. Malheureusement, Benoit Bouyer arriva la main gonflée avec une grosse entaille au niveau du troisième doigt. Le coach voulait des joueurs physiquement à 100%, Benoit lui facilita en quelque sorte son choix. La séance ne changea pas beaucoup de lundi mais le coach insista sur le replacement défensif après la perte du ballon. La séance se termina par une séance de tirs aux buts et un discours bref sur le déroulement de la journée le lendemain.

Jeudi 2 Juin 9h30 : Grâce aux efforts démesurés de Lilou et Petou, le groupe de supporters « les alcoolytes » avaient le privilège de se déplacer en car. Ils s’étaient donnez rendez-vous à 9h30 au bar pour un dernier café ou une première bière pour certains avant de filer rejoindre à la piscine l’autre groupe de supporters « les jeun’s » (débutants, poussins, benjamins, U15, U17) pour sonner le départ de cette fabuleuse journée. La panoplie du supporter affichée, les étendards chargés dans la soute, les repas préparés avec amour par les mamans ou pas, direction Oppède.

Jeudi 2 Juin 11h00 : Après le rendez-vous des supporters celui des acteurs toujours au bar Le Moderne. Cette fois-ci, le déplacement était bien préparé, toutes les voitures sont parties ensemble, les unes derrières les autres et nous arrivâmes sur les coups de 12h10 au Mas des Capelans à Oppède. Le coach avec le président et le staff avaient choisi cette auberge en pleine campagne pour continuer la bonne préparation (car l’avant-match est très important pour aborder des matchs cruciaux comme cette finale). Les joueurs étaient répartis sur deux tables, les femmes des joueurs étaient également présentes et la dernière table était occupée par le staff. Les joueurs avaient droit à un apéritif de sportif c’est-à-dire du thé pêche. Le repas était léger, assiette de crudités, une petite pièce de poulet accompagnée de tagliatelles, et une salade de fruits. La pluie fit son apparition au milieu du repas (un souhait du président, jouer sous la pluie). A la fin du repas, certains allaient fumer, d’autres choisissent la petite balade pour digérer, décompresser et pour les derniers une partie de carte pour se mettre déjà dans la compétition. Juste avant le briefing, le coach dût faire un choix très difficile et douloureux pour celui qui devait être le dernier écarté. Malheureusement, le choix s’est porté sur Jeffrey Spadafora. Après cette cruelle nouvelle, le briefing pouvait commencer. Les valeurs d’une Finale de Coupe Roumagoux étaient soulignées, la solidarité, la jeunesse, la générosité,  la complicité, la rigueur étaient les maîtres mots pour réussir une très bonne finale. Le briefing se conclu par la remise des maillots de couleur vert (le vert et le rouge étant les couleurs de la Coupe Roumagoux) à chacun des joueurs, un petit moment d’émotion avec la poignée du coach à chacun de ses poulains. On pouvait désormais se rendre au théâtre des rêves, le stade mythique d’Oppède.

Jeudi 2 Juin 15h00 : Nous arrivâmes une voiture après l’autre accueillie par les supporters venus nombreux (trompette, drapeaux, chants), chaque voiture devait passer sous le méga drapeau confectionné par Petou « SCJ LES ALCOOLYTES » (peut-être un signe de bénédiction). Les joueurs découvrirent l’enceinte, un terrain petit mais une belle pelouse arrosée par la pluie, une température parfaite,  bref des conditions idéales pour voir du beau jeu entre les équipes de Jonquières et de Saint-Jean Du Grès – Fontvieille. De nombreuses personnes avaient déjà pris place autour du stade et n’attendaient plus que les 22 acteurs entrent sur la pelouse. Les deux équipes devaient patienter devant les vestiaires afin que les féminines finissent de se changer. En levé de rideau, les supporters ont assisté à la victoire d’Etoile D’Aubune au détriment du Thor sur le score de 3 à 2 (les championnes se sont faites peur puisqu’ elles menaient 3 à 0 avant de voir peu à peu l’écart diminué pour s’imposer quand même 3 à 2 : 5 buts dans cette finale de la Coupe Chabas, un signe ?). Les dernières filles venaient de sortir, on pouvait prendre d’assaut les vestiaires d’Oppède. Pour l’occasion, nous avions revêtis un tee-shirt jaune avec inscrit « Finale Coupe Roumagoux » et un short noir pour la tenue d’échauffement et maillot vert, short vert et chaussettes blanches pour la finale.

Jeudi 2 Juin 15h50 : Les Jonquièrois sortirent du vestiaire et commencèrent leur échauffement. Une mise en train à base de passes en mouvement puis un échauffement collectif pris par le capitaine Pierre Jullien. Une passe à dix pour monter en régime et pour terminer deux trois accélérations pour être d’entrer présent dans le tempo d’une finale. 16h15, les jaunes et noirs rentrèrent dans les vestiaires et revêtirent leur nouvelle tunique et attendirent l’arbitre pour le contrôle des licences. On y est, plus que  5 minutes avant le début de cette 61ème Finale de la Coupe Roumagoux.

Jeudi 2 Juin 16h30 : Les deux équipes rentrèrent sur la pelouse emmenés par les quatre arbitres de la rencontre : Mr AJJANI Hicham l’arbitre central, assisté de Mr ANDRE Yann et de CEBE Baptiste avec comme quatrième arbitre MERZOUG Abdelkarim. Le traditionnel protocole avec la présentation des joueurs au président du district et au public (notons toutefois que le speaker n’était pas en grande forme en écorchant ou en oubliant certains noms). La poignée de main entre les 22 acteurs avec échange d’un petit cadeau (3 bouteilles de vin pour le 90ème Anniversaire de Jonquières et un paquet garni composé d’une bouteille de vin, d’un pot de miel, d’un sachet de riz rouge, et d’une boîte d’olives offert par Fontvieille). Pour Jonquières comme pour Fontvieille, le rendez-vous devait sonner la fin d’une trop longue attente. Vingt-trois années pour les premiers (vainqueur en 1988), plus d’un quart de siècle pour les seconds, dont le seul trophée avait été glané en 1985.

Je vous offre les compositions des équipes :

Pour Fontvieille : GAZZAN, DIERCIKX, HEROUALI, DESCHAMPS (Cap), MARAZZI, CARBONELL, OSMAN, LEAL, GONGALVES, VALENTE, FONTAINE. Remplaçants : JUSTE, BUCHWALTER, VOLPI. Entraîneur : FONTAINE

 

 

 

 

Pour Jonquières :                  

                                   N°1 : ARNOUX Joël

                                  N°5 (Cap) : JULLIEN Pierre

N°2 : RUEL Rémy      N°4 : BERNUS Maxime  N°3 : BERTRAND Nicolas

                                 N°6 : BERGEROT Cédric

            N°8 : ZAATOUT Bilal                       N°7 : ILMY Wais

                                     N°10: VIAUD Thomas

                    N°11: DEJARDIN Kévin          N°9: JOSEPH David       

 

Remplaçants: N°12: MESSELEKA Harone

                          N°13: PETRE Julien

                          N°14: ROS Jérémy

                          N°15 : SPADAFORA Jeffrey

                          N°16 : BOUYER Benoit     

Entraîneur : BOYER Simon

Jeudi 2 Juin : Première Mi-Temps. Les deux équipes se mirent en place, l’arbitre pouvait donner le coup d’envoi. Les premiers duels étaient engagés (normal pour une finale), et la première situation fut à l’avantage des Jonquièrois avec une frappe de Thomas Viaud largement à côté. Les Fontvieillois réagirent avec un centre dangereux mais Joël Arnoux sortit au-devant de l’attaquant. Le match était encore fermé, les défenses étaient bien groupé, mais dans un duel remporté, Thomas Viaud lança en profondeur Kévin Dejardin qui manqua de précision dans le dernier geste. L’occupation de terrain était plutôt jonquièroise et David Joseph se procura une belle occasion mais sa frappe était trop croisée. Coup dur pour Jonquières au quart d’heure de jeu, Cédric Bergerot sortit suite à une douleur à la cuisse, Simon Boyer fit reculer Thomas au poste de milieu défensif et fit rentrer Julien Petre en meneur de jeu. A la 25ème minute suite à un corner, Thomas déposa le ballon sur la tête de Kévin Dejardin qui s’éleva plus haut que tout le monde et catapulta le ballon au fond des filets. Le buteur célébra son but d’un salto, cette ouverture est méritée au vue de la première demi-heure. Les supporters étaient en délire, gros pogo chez les « Alcoolytes » avec craquage de fumigènes, la rambarde a même failli céder. Sur l’engagement qui suit, Saint-Jean du Grès profita de l’euphorie des jaunes et noirs pour se ruer à l’attaque mais Joël Arnoux sortit la parade au meilleur des moments. Plusieurs occasions sont à mettre à l’actif des joueurs de Fontaine, un coup-franc au-dessus, une tête pas assez redressée pour tromper Joël. Entre-temps, Jérémy Ros fit son entrée à la place du buteur Kévin Dejardin.  Les Fontvieillois laissèrent passer leur chance et Thomas Viaud anéantit tout espoir de retour pendant les arrêts de jeu de la première mi-temps. Un coup-franc de filou avec un rebond juste devant le gardien permit aux jaunes et noirs de faire un grand pas vers la Coupe. Les supporters sont aux anges, le numéro 10 des verts vient leur rendre hommage. L’arbitre siffla la fin de la première mi-temps, Fontvieille devait remonter deux buts d’autant qu’ils étaient réduits à 10 temporairement suite au carton blanc d’un de ses joueurs pour contestation.

Jeudi 2 Juin : Mi-Temps. Les deux équipes rentrèrent au vestiaire avec  l’intention de garder cet avantage pour Jonquières et d’attaquer provoquer pour Fontvieille. Le coach était vraiment fier de nous et insista sur les points suivants : rester solide défensivement, ne pas prendre de buts (si c’est le cas ne pas s’affoler et perdre ses moyens), rester sereins, montrer à l’adversaire que rien ne peut nous arriver et surtout ne pas se faire contrer, rester bien en place et profiter des largesses défensives. Dans son discours on sentait un brin d’émotion puisqu’il finit même à genou pour en quelque sorte nous supplier de ramener la Coupe Roumagoux à Jonquières.

Jeudi 2 Juin : Deuxième Mi-Temps. Les deux équipes revenaient sur la pelouse, prêtes pour cette seconde période. Les Fontvieillois attaquèrent les premiers, on sentait qu’ils tentaient le tout pour le tout mais tombèrent sur une défense et un gardien héroïques qui auront repoussé tous les assauts adverses. Nouveau pépin physique, cette fois c’est Rémy Ruel qui se blessa au niveau du genou et à nouveau un changement tactique obligeant Bilal Zaatout à descendre arrière droit, Julien Petre milieu défensif droit et l’entrée de Harone Messeleka alias « Chichi » au poste de meneur de jeu. Incapables de se défaire du pressing haut du Sporting, les protégés de Fontaine perdaient beaucoup de ballons sur les relances. Coaching payant puisque 5 minutes après son entrée en jeu et un bon travail de Jérémy sur le côté profitant du laxisme du défenseur, Chichi récupéra le ballon et ajusta le gardien d’un petit « piquou » dont il a le secret. 3 à 0, les jaunes et noirs sont à l’abri et les supporters peuvent rêver désormais d’avoir le Graal au bout de leurs doigts. Ce troisième but mina le moral de nos adversaires et scella partiellement cette finale (oui même à 3–0, le match peut vite basculer de l’autre côté, pour exemple la finale de la Ligue des Champions en 2005 entre Liverpool et le Milan AC : le Milan menait 3 à 0 et en l’espace de 6 minutes, Liverpool égalisa et l’emporta finalement aux tirs aux buts). L’entente était impuissante face à la jeunesse jonquièroise qui ne fermait pas le jeu pour autant, même si Gongalves sur coup-franc obligeait Joël à claquer le cuir en corner. Seule véritable occasion des joueurs des Bouches du Rhône coupables de nervosité en fin de match traduite par l’exclusion de Herouali (84ème minute) dans un premier temps suite à un mauvais geste sur David Joseph en pleine surface de réparation. Dans la même minute, l’arbitre exclut Juste pour propos injurieux envers le corps arbitral. Thomas ne se posa pas de question et transforma le pénalty signant du même coup un doublé. Dans la foulée, Wais Ilmy décrocha une frappe détournée par Volpi dans ses propres filets. 5 à 0, il restait 5 minutes à jouer, 5 minutes à savourer pour tous les joueurs, staff et supporters Jonquièrois. Le coup de sifflet final sifflé par monsieur Ajjani auteur d’un arbitrage impeccable libérait le calvaire enduré par Saint-Jean du Grès alors que le Sporting pouvait exulter avec ce succès acquis de fort belle manière et avec la plus grande des corrections. Les jaunes et noirs ont dominé cette finale de la tête et des épaules, dans tous les compartiments du jeu, certainement le plus beau match de la saison, le plus accompli avec 5 buts à la clé que dire le match parfait. Dès lors, les supporters envahirent le terrain, prirent d’assaut les joueurs pour les féliciter, craquèrent le reste de fumigènes qui leur rester, la fête pouvait commencer. Plusieurs scènes de joie marquantes : les anciens joueurs de Jonquières qui ont gagné la première Roumagoux en 1961 en larme, Petou à qui cette coupe tenait très à cœur très ému faisant des bisous à chaque joueur pour les remercier, le maestro Simon Boyer porté sur les épaules de Steve et Marius et tous les supporters Jonquièrois qui fêtaient cette victoire sur la pelouse. Place à la remise du trophée. Il faut quand même féliciter les perdants pour leur fair-play et le président du district Bernard Herbert leur remit la coupe et une médaille à chaque joueur. Un GRAND BRAVO aux  Jonquièrois qui ont remporté pour la quatrième fois de leur histoire la Coupe Roumagoux. Bernard Herbert remit au capitaine Pierre Jullien le trophée mythique symbolisant cette Coupe Roumagoux. L’explosion de joie des joueurs, la traditionnelle photo des vainqueurs posant avec la coupe, sa y est on l’a fait maintenant place à la fiesta.

Le Sporting Club de Jonquières détient le record de participation en Finale de la Coupe Roumagoux : 9 participations pour 4 succès (1962, 1967, 1988, 2011). Mais aussi une belle histoire dans la famille Bernus puisque Maurice Martini (grand-père de Maxime) l’a remporté en 1967, Michel Bernus l’a remporté en 1988 et Maxime Bernus l’a remporté en 2011. Les 3 M sur 3 générations ont remporté cette prestigieuse coupe. Il ne me reste plus qu’à remercier tout le monde : un grand merci à tous les supporters Jonquièrois venus nombreux à Oppède malgré le temps (vous avez joué parfaitement le rôle de douzième homme), aux équipes de Jonquières (car cette victoire doit être partagée avec l’ensemble du club), à Lilou et Petou qui se sont occupés vraiment de tout pour soutenir au mieux les joueurs (déplacement, tee-shirt, accessoires festifs, …), au staff et au président Michel Bernus qui nous a mis dans les meilleures dispositions pour cette finale, au coach bien évidemment Simon Boyer à qui on doit cette victoire car c’est lui qui nous a donné sa grinta, son envie de la gagne et grâce à sa préparation qui a fait pencher la balance et pour finir un grand merci à mes partenaires pour avoir fait le match parfait, ils se sont surpassés et espérons revoir cet état d’esprit l’année prochaine pour la montée en PHB.

L’objectif de l’année prochaine, réaliser le doublé coupe/championnat

 

 

 

 

 

 

                                                     Thomas Viaud

 

Buteurs :

-25ème minute : Kevin DEJARDIN

-44ème minute : Thomas VIAUD

-60ème minute : Harone MESSELEKA

-82ème minute : Thomas VIAUD (pénalty)

-84ème minute : Wais ILMY

Commentaires

Staff
David Viaud
David Viaud 20 juin 2011 21:15

Rectifié merci ! Même si j'aimerais bien, je ne crois pas que je vais faire journaliste :)

bernard GIGORD 19 juin 2011 18:10

Félicitations, ton futur job, journaliste sportif? -au fait le prénom de Martini, pas Marius mais Maurice

pelaez jean 19 juin 2011 17:00

Félicitation Thomas très très beau commentaire et bravo a ton frère David pour tout son travail réalisé sur le site Jeannot Pelaez

pelaez jean 19 juin 2011 17:00

Félicitation Thomas très très beau commentaire et bravo a ton frère David pour tout son travail réalisé sur le site Jeannot Pelaez

jennifer pelabon 8 juin 2011 14:55

3 final dans le clubs 3 victoire fiere de nos couleur et de notre clubs

bernard GIGORD 6 juin 2011 13:05

Mon frère la jouée 5 fois et la perdue 5 fois

Fulco Chris 6 juin 2011 12:31

petit bonjour de mouries ou l ayant gagner en 1997 je sais quel bonheur et qu elle joie pour nous joueurs amateurs cela produit......... bravo et felicitation a votre club

Agnès Boudonnat 3 juin 2011 19:29

Mille mercis à tous les participants pour cette belle aventure en coupe Roumagoux. Vous nous avez fait réver..... Vive le sporting

Samuel Bouyer 3 juin 2011 15:49

Bravo et très beau match de notre équipe un. Maintenant il reste 2 finales futsal : les U15 et les féminimes samedi. Allez le sporting !!!

bernard GIGORD 3 juin 2011 14:47

J'espère que nous allons avoir un déferlement de photos

bernard GIGORD 3 juin 2011 14:42

Mes plus sincères et grandes félicitation; vous l'avez gagné, c'est l'essentiel, par un score et un écart qui doit approcher des records

U13 EQUIPE 1 ET 2 DU SC J. AU STADE ROGER MARTIN SAMEDI 18 NOVEMBRE : nouvelles photos environ 12 heures
U13 EQUIPE 1 ET 2 DU SC J. AU STADE ROGER MARTIN SAMEDI 18 NOVEMBRE et U11 équipe 1et 2 du Sc J. au stade ROGER MARTIN samedi 18 novembre environ 12 heures
U11 équipe 1et 2 du Sc J. au stade ROGER MARTIN samedi 18 novembre : nouvelles photos environ 13 heures
Coupe ULYSSE FABRE match gagné par notre équipe au tir au but bravo a notre équipe et a nos dirigeants pour cette belle victoire 7 jours
Coupe ULYSSE FABRE match gagné par notre équipe au tir au but bravo a notre équipe et a nos dirigeants pour cette belle victoire et 3 autres : nouvelles photos 7 jours
Coupe ULYSSE FABRE match gagné par notre équipe au tir au but bravo a notre équipe et a nos dirigeants pour cette belle victoire et 5 autres 7 jours
match des U17 du SC JONQUIERES contre CARPENTRAS : nouvelles photos 7 jours
MATCH EQUIPE 2 ET 3 DU SC JONQUIERES MATCH GAGNE PAR L'EQUIPE 2 : nouvelles photos 8 jours
MATCH DES U10 DU SC JONQUIERES EQUIPE 4 CONTRE LE SC COURTHEZON 8 jours
MATCH DES U10 DU SC JONQUIERES EQUIPE 4 CONTRE LE SC COURTHEZON : nouvelles photos 8 jours
RÉSULTAT U13 EQUIPE 2 == SC JONQUIERES === ETOILE D'AUBUNE===2=3 : nouvelles photos 8 jours
RESULTAT DISTRICT 1 == US AVIGNON--- SC JONQUIERES==== 4--4 : nouvelles photos 14 jours
RESULTAT DISTRICT 1 == US AVIGNON--- SC JONQUIERES==== 4--4 14 jours
RESULTAT U19 : SC JONQUIERES / MORIERES LES AVIGNON == 3--2 : nouvelles photos 15 jours
RESULTAT U19 : SC JONQUIERES / MORIERES LES AVIGNON == 3--2 15 jours

S.C. JONQUIERES

  1.                 

ENVOYEZ-NOUS VOS PHOTOS !

Pour participer à la vie du club, envoyez-nous vos photos prises lors des matchs, des entraînements, des évènements du SCJ, ... à l'adresse suivante :


scjonquieres@gmail.com

                          

Merci de votre participation

Aucun événement