Trophée Des Champions

27 juillet 2011 - 06:32

Le Trophée des Champions entre Lille et Marseille ce soir à Tanger à 20h45 lance la saison 2011-2012.

Adversaires ce soir (20h45), à Tanger, lors du Trophée des champions, le Lillois Benoit Pedretti et le Marseillais Morgan Amalfitano n'ont pas tardé à poser leur empreinte sur le jeu du LOSC et de l'OM. Le premier a succédé à Yohan Cabaye. Le second est déjà plus qu'un remplaçant à Lucho.

PEDRETTI A DÛ SE FONDRE DANS LE MOULE

Il est arrivé pour succéder à Yohan Cabaye. Pour épauler Rio Mavuba et Florent Balmont au sein d'un milieu de terrain bien rodé. Avant de signer au LOSC, Benoît Pedretti, 30 ans, nous confiait son appréhension à l'idée de rejoindre le champion de France. Une appréhension teintée d'une excitation latente, que même son expérience et son âge avancé ne parvenaient pas à réfréner. "Je vais devoir m'adapter à un jeu moins direct, plus léché. J'ai hâte", nous disait-il début juin. Depuis, l'ancien Auxerrois s'est fait une place dans l'entrejeu nordiste. Et dans le vestiaire. "Son intégration est très bonne, confirme Tulio De Melo dans France Football. Il est déjà à l'aise dans le groupe. Depuis que je joue à ses côtés, je découvre quelqu'un de calme, posé, qui ne s'exprime que quand il en a envie."

 

Rudi Garcia n'est pas surpris par cette intégration éclair, qui transpire sur le terrain. "Si Benoît Pedretti nous a rejoint, c'est parce qu'il a des caractéristiques qui doivent lui permettre de bien figurer dans l'équipe, affirme le coach des Dogues. Il a une vision du jeu supérieure à la moyenne, il est adroit. Il est bon dans le jeu long, joue à une touche de balle." Positionné axe gauche, Pedretti a pourtant dû cravacher pour trouver ses repères dans le 4-3-3 lillois. "Dès la première semaine, le coach a travaillé la tactique, en particulier notre positionnement sur toutes les phases arrêtées, détaille-t-il dans France Football. Les phases tactiques peuvent paraître rébarbatives et répétitives mais elles fixent les bases pour toute la saison et sont donc indispensables. Au moins, je sais comment positionner dans notre système."

Le natif d'Audincourt doit encore régler la mire sur coups de pied arrêtés. Mais son entente avec le trio Sow-Hazard-Payet est porteuse de promesses. "Au niveau footballistique, je découvre mes partenaires. On a déjà réussi de bonnes combinaisons avec Moussa. Il aime prendre la profondeur. Eden et Dimitri aiment plus avoir le ballon dans les pieds." Ce sont aussi des dévoreurs d'espaces : une aubaine pour Pedretti.

. AMALFITANO FERAIT PRESQUE OUBLIER LUCHO

A Lorient, son entente avec Kevin Gameiro crevait l'écran. L'an passé, Morgan Amalfitano avait distillé treize caviars. Dont neuf à son compère de l'attaque bretonne. A Marseille, l'ancien Merlu a déjà tissé une "relation technique prometteuse" avec Loïc Rémy. "Ce que j'aime chez lui, c'est que c'est un joueur d'instinct qui, dès qu'il voit votre appel, vous met immédiatement le ballon, se félicitait Rémy vendredi dernier, dans France Football. Pour moi, ça va beaucoup m'aider dans tout ce que je ferai, et pour lui aussi. L'an passé, il a montré toute la saison une qualité de passe exceptionnelle, dont Gameiro a profité. J'espère en profiter à mon tour."

 

Les premières sorties d'Amalfitano sous le maillot olympien, aux côtés d'Alou Diarra et de Benoit Cheyrou, ne sont pas passées inaperçues. "Amalfitano ne lâche rien, il est très bon techniquement, souligne Souleymane Diawara dans les colonnes de La Marseillaise. J'aime les joueurs comme ça, qui se défoncent tout le temps."

Seulement voilà : son statut au sein du milieu de terrain marseillais est étroitement lié à l'éventuel départ de Lucho Gonzalez. Le stratège argentin ne s'en cache pas : il veut quitter l'OM. Et ça s'est vu sur le terrain. Didier Deschamps a trouvé en Amalfitano davantage qu'une solution de repli. "Mais je ne suis pas là pour le remplacer, affirmait l'ex-Merlu lorsqu'il a rejoint Marseille. Je jouerai peut-être à ses côtés, à un autre poste." Car Amalfitano peut aussi dépanner sur le flanc droit. "Le bagage, je l’ai pour jouer à ce poste, je l’ai acquis à Lorient avec Christian Gourcuff. Je connais ce poste, à droite où j’ai progressé. Mais c’est vrai que je me sens mieux et que je préfère jouer dans l’axe." A la place de Lucho.

LES ÉQUIPES PROBABLES

Lille : Landreau - Béria ou Debuchy, Basa, Chedjou, Souaré ou Béria - Balmont, Mavuba (cap.), Pedretti - Payet, Sow, Hazard.
Marseille : Mandanda (cap.) - Fanni, S. Diawara, Mbia, Morel - M. Amalfitano, A. Diarra, Be. Cheyrou - Valbuena, Rémy, A. Ayew.

Commentaires

S.C. JONQUIERES

  1.                 

ENVOYEZ-NOUS VOS PHOTOS !

Pour participer à la vie du club, envoyez-nous vos photos prises lors des matchs, des entraînements, des évènements du SCJ, ... à l'adresse suivante :


scjonquieres@gmail.com

                          

Merci de votre participation

Aucun événement