Lens Et Monaco Ne Progressent Pas

30 août 2011 - 07:27

Candidats déclarés à la montée, Lens et Monaco n'ont pas réussi à se départager, ce lundi (2-2). Un match nul qui n'arrange personne.

A Lens, rien ne va plus. Ou presque. Même le soi-disant meilleur public de France n'est plus au niveau. A l'image du pétard reçu par Serge Aurier en tout début de rencontre (4e), les supporters des Sang et Or ne sont plus aussi brillants qu'avant. Un peu comme leur club qui s'installe lentement - mais sûrement - en queue de peloton. Avec le match nul concédé, ce lundi, devant Monaco (2-2), les hommes de Jean-Louis Garcia pointent à une bien triste 17e place. La faute à une défense bien trop naïve, surprise notamment sur un contre conclu majestueusement par Thomas Mangani (30e) puis en toute fin de match sur un but de renard de Ludovic Giuly sur corner (90e).

Premier but de Giuly de la saison !

Malmené par une belle équipe monégasque durant les quarante-cinq premières minutes, le RCL a réagi après le repos. Grâce aux bonnes inspirations de Yohan Démont (75e) et Alaeddine Yahia (83e) qui avaient redonné espoir à Félix-Bollaert. Un espoir vite douché par le premier but de la saison de Ludovic Giuly qui permet à l'ASM d'empocher un point et de pointer au 15e rang. Bref, un nul qui n'arrange personne.

Nantes n'y arrive pas

Dominateurs et convaincants, les Nantais se sont tout de même inclinés à Tours (1-2), par manque d'efficacité. Il serait temps pour eux de lancer leur saison et de sortir du bas de tableau.

Au Stade de la Vallée du Cher, c'est bien Nantes qui avait la maîtrise du ballon. Mais encore une fois, le manque de réalisme des Canaris leur a coûté cher contre des Tourangeaux opportunistes. Une erreur défensive des Nantais a permis à l'artilleur tourangeau Titi Buengo d'ouvrir la marque et son compteur personnel (29e, 1-0). Trois minutes plus tard, c'est un superbe coup franc de Diego qui donnait un bel avantage aux locaux (32e, 2-0). Les Nantais ont payé cash leurs erreurs. Ce sont eux, pourtant, qui ont fait le jeu en construisant leurs attaques, avec un bon Trebel au milieu et un Wiltord convainquant devant.

Mais avec deux buts d'avance, Tours a su gérer son match tant bien que mal. La réduction du score de Dalé (79e, 2-1), a relancé la rencontre pour les dernières minutes, le ballon allant d'un but à l'autre. Mais les hommes de Peter Zeidler ont finalisé leur bonne opération en conservant leur place dans le top 5, avec 10 points au compteur. Les Canaris, eux, restent coincés en bas de classement, mais leur prestation était convaincante. S'il continuent leur montée en puisssance et retrouvent le sens du but, les Nantais devraient vite remonter au classement.

Des nuls et pas de changement

Tenu en échec à Angers, Reims conserve la tête du Championnat. Bastia, Clermont et Le Havre, tous auteurs d'un résultat nul, sont en embuscade, tandis que Le Mans a subi un nouveau revers.

Après avoir réalisé un sans-faute lors des quatre premiers matches, Reims a arraché le point du match nul, ce vendredi à Angers (0-0). Au-delà de leur invincibilité, les hommes d'Hubert Fournier conservent ainsi leur fauteuil de leader, acquis la semaine passée au bénéfice d'une victoire sur Arles-Avignon (3-2). Tubes de l'été, les Rémois conservent trois points d'avance sur Bastia, leur principal concurrent en ce début d'exercice.

Après avoir ouvert le score grâce un penalty de Suarez (37e), les Corses se sont laissés surprendre par Clermont (1-1), à égalité de points. Suite à une faute sur Rivière, très en vue sur le front de l'attaque auvergnate, l'arbitre a désigné une nouvelle fois le point de penalty. Alessandrini, qui a attisé les convoitises après de louables performances la saison passée, a trompé Novaes d'une magnifique panenka (65e), signant sa deuxième réalisation de l'année.

Le Mans (re)chute, Arles assure

Dans les autres rencontres de la soirée, Le Mans, en grande difficulté, a encaissé une nouvelle défaite, sur le terrain de Châteauroux (0-1), où Bourgeois a inscrit son deuxième but de la saison. Les Sarthois, enlisés dans les profondeurs du classement, comptent déjà sept longueurs de retard sur le trio de tête, tandis qu'Istres, lanterne rouge, s'est incliné au Roudourou face à Guingamp (0-1), grâce à une réalisation de Mathis (20e).

Désormais sixième, Arles-Avignon réalise de son côté la bonne opération de la soirée, en s'imposant contre Le Havre (1-0). Les coéquipiers de Luigi Pieroni, unique buteur de la rencontre, reviennent à deux points du podium, au pied duquel s'échouent les Normands. Metz, cinquième, a porté à quatre matches son invincibilité en ramenant le nul de Sedan (1-1). Après avoir mené au score, grâce à Duhamel (10e), les Grenats ont concédé l'égalisation de Diallo peu avant la mi-temps. Laval et Troyes se sont eux séparés sur un score nul et vierge, tout comme Amiens et Boulogne, auteur de cinq nuls en autant de matches.

Commentaires

S.C. JONQUIERES

  1.                 

ENVOYEZ-NOUS VOS PHOTOS !

Pour participer à la vie du club, envoyez-nous vos photos prises lors des matchs, des entraînements, des évènements du SCJ, ... à l'adresse suivante :


scjonquieres@gmail.com

                          

Merci de votre participation

Aucun événement