Fin De Série Pour Paris

30 septembre 2011 - 18:36

Après dix matches sans défaite, le PSG s'est incliné sur la pelouse de l'Athletic Bilbao (0-2) en Ligue Europa. Les hommes d'Antoine Kombouaré ont été dominés de la tête et des épaules par une équipe basque séduisante.

Cela faisait presque deux mois qu'ils n'avaient pas connu ça, et les joueurs du PSG avaient oublié le goût de la défaite. Ce jeudi, à l'occasion de leur deuxième match de la phase de groupes de la Ligue Europa, ils ont été ramenés à cette dure réalité par l'Athletic Bilbao (0-2). Etouffés par le pressing et la circulation de balle efficaces de l'équipe basque, dirigée par Marcelo Bielsa, les Parisiens ont vécu une soirée très compliquée.

Elle aurait pu être adoucie dès la demi-heure de jeu, alors que l'Athletic venait d'inscrire un but superbe grâce à une reprise de volée d'Igor Gabilondo (20e). Le gardien basque Gorka Iraizoz est ainsi sorti de sa surface pour commettre une grossière faute de main devant Clément Chantôme (29e), mais M. Nijhuis ne lui a adressé qu'un carton jaune. Juste avant la pause, Markel Susaeta a ensuite crucifié le PSG d'une reprise du droit imparable (45e + 1).

Première titularisation et première expulsion pour Sissoko

L'arbitre néerlandais de cette rencontre a en revanche été moins clément envers Momo Sissoko. Le milieu de terrain malien, qui fêtait sa première titularisation sous le maillot parisien, a été logiquement expulsé pour deux cartons jaunes (44e, 52e). A dix contre onze, la seconde période a ensuite ressemblé à un long chemin de croix pour les Parisiens, incapables de mettre en danger la défense adverse.

Avaient-ils déjà la tête au choc de dimanche soir face à Lyon ? On peut le penser. Pour ce qui est d'Antoine Kombouaré, la question ne se pose presque pas. L'entraîneur parisien, qui avait laissé Jérémy Ménez et Kevin Gameiro au repos, n'a accordé qu'une heure de jeu à Javier Pastore et Mathieu Bodmer. Mené au score, il a ensuite remplacé Nene par ... Marcos Ceara à un quart d'heure de la fin. Espérons pour lui que cette gestion portera ses fruits dimanche.

Encore des regrets pour Rennes

Pour son deuxième match de phase de groupes de la Ligue Europa, le Stade Rennais a encore été convaincant face à l'Atletico Madrid (1-1), mais il a laissé échapper la victoire dans les dernières minutes.

Dans le groupe le plus relevé, et de loin, de la phase de groupes de la Ligue Europa, le Stade Rennais avait laissé beaucoup de regrets à son retour d'Udine, où il avait été battu (1-2) malgré une prestation convaincante. Cette fois, face à l'Atletico Madrid, le club breton a de nouveau livré un match plein, et a vécu un scenario presque aussi cruel qu'il y a deux semaines. Dominateurs durant toute la première période, les hommes de Frédéric Antonetti ont été récompensés peu après le retour des vestiaires sur une frappe lointaine de Victor Hugo Montano (56e).

Costil avait repoussé l'échéance

Ensuite, Rennes aurait pu faire le break en contre, mais a également offert plusieurs occasions nettes aux Colchoneros. «On ne va pas leur faire de cadeaux», avait assuré Benoît Costil à Francefootball.fr avant le match. Le gardien breton s'est chargé lui-même de confirmer ses paroles, repoussant les tentatives de Falcao (57e), Diego (65e) puis Salvio (86e). Mais l'ancien Sedanais n'a rien pu face à l'incroyable erreur de marquage de ses défenseurs sur un corner joué en deux temps, et Juanfran en a profité pour égaliser de près (87e).

L'Udinese accroche le Celtic

Beaucoup de regrets, donc, mais aussi pas mal d'espoirs. Le Stade Rennais a été au niveau face au vainqueur de la compétition en 2010, et le stade de la Route de Lorient a lui aussi répondu présent, donnant de la voix de la première à la dernière minute. Il faudra transformer tout cela en points, dans trois semaines face au Celtic, pour ne pas dire au revoir à l'Europe dès cet hiver. Les Ecossais ont eux aussi laissé échapper une victoire qui leur tendait les bras face à l'Udinese (1-1). L'ancien Manceau Almen Abdi a égalisé (87e s.p.) alors que le Celtic menait depuis la 3e minute et un penalty de Ki Sung-yong. L'Udinese et l'Atletico mènent donc la danse avec quatre points, devant Rennes et le Celtic (un point chacun).

La Lazio au tapis, Tottenham sans forcer

Même réduit à dix dès la 50e minute de jeu, le Sporting Portugal a pris le meilleur sur la Lazio, jeudi lors de la deuxième journée des phases de poules (2-1). Mené par les Shamrock Rovers, Tottenham a mis six minutes pour renverser la vapeur (3-1).

On l'annonçait parmi les possibles trouble-fêtes de la saison, en Championnat comme en Ligue Europa. Malgré un recrutement estival plutôt séduisant (Cissé, Klose, Cana...), force est de constater que la Lazio Rome a bien du mal à confirmer les espoirs placés en elle. Pénibles dixièmes en Serie A (1 victoire en 4 matches), les protégés d'Eduardo Reja rament totalement sur la scène européenne. Accrochés à domicile par Vaslui pour leur entrée en lice dans cette phase de poules (2-2), ils sont tombés jeudi sur la pelouse du Sporting Portugal, pourtant réduit à dix à la 50e minute suite à l'exclusion d'Insua pour deux cartons jaunes (1-2).

Dominateurs après le repos, les Romains ont payé au prix fort leur manque flagrant de réalisme offensif. Même Cissé, entré en jeu après le repos, n'a rien pu faire. Les Lusitaniens, qui avaient fait le plus dur avant la pause grâce à des buts de van Wolfswinkel (21e) et Insua (45e +2), ont su faire le dos rond pour signer leur deuxième succès en autant de matches et garder la tête du groupe D devant Vaslui (2 pts). La Lazio est 3e (1 pt). Mené au score à domicile par les Shamrock Rovers, Tottenham a de son côté accéléré à l'heure de jeu pour forcer la décision (3-1) en six petites minutes grâce à Pavlyuchenko (60e), Defoe (62e) et Giovani Dos Santos (66e). Avec quatre points au compteur, les Spurs sont deuxièmes, devancés par le Rubin Kazan (2-2 face au PAOK) à la différence de buts.

Schalke déroule, Mbokani et Ljuboja marquent !


Plus tôt dans la soirée, le Schalke de Raul et Huntelaar, tous deux titulaires, a fait le métier face au Maccabi Haïfa (3-1, gr. J). Mais aucun des deux n'a marqué. Ils ont laissé la vedette au milieu autrichien Christian Fuchs, auteur d'un doublé, et à l'Espagnol José Manuel Jurado, ancien de l'Atletico Madrid, qui a clôturé la marque (82e). Le club de Gelsenkirchen occupe la tête du classement avec 4 points, juste devant son adversaire du soir (3 pts).

Twente, champion des Pays-Bas en 2010, n'a lui fait qu'une bouchée du Wisla Cracovie (4-1, gr. K). Le géant autrichien Marc Janko (1.96m), deuxième meilleur buteur de l'Eredivisie (7 buts en 7 matches), en a profité pour s'offrir un doublé. Dans le même groupe, l'Odense de Bernard Mendy et Eric Djemba-Djemba, éliminé lors du barrage de la C1, a cédé à domicile face à Fulham (0-2), sur un doublé d'Andrew Johnson. Twente et Fulham sont premiers (4 pts), juste devant Odense (3). A noter, enfin, le but de l'ancien Monégasque Dieumerci Mbokani avec Anderlecht sur la pelouse du Lokomotiv Moscou (2-0), celui de l'ancien Parisien ou Niçois Danijel Ljuboja avec le Legia Varsovie face à l'Hapoël Tel Aviv (3-2), et la défaite de Braga, finaliste de la compétition en mai dernier, à domicile face à Bruges (1-2).

Commentaires

S.C. JONQUIERES

  1.                 

ENVOYEZ-NOUS VOS PHOTOS !

Pour participer à la vie du club, envoyez-nous vos photos prises lors des matchs, des entraînements, des évènements du SCJ, ... à l'adresse suivante :


scjonquieres@gmail.com

                          

Merci de votre participation

Aucun événement