L'OM Foudroyé Par Arsenal

21 octobre 2011 - 18:24

Au terme d'un match équilibré, l'OM s'est incliné dans le temps additionnel face à Arsenal (0-1) ce mardi soir en Ligue des champions. Les hommes de Didier Deschamps perdent la tête du groupe F au profit des Gunners.

La mélodie européenne n'a cette fois pas engendré de victoire. Pire, habituelle bouffée d'oxygène, elle a renvoyé Marseille à ses vieux démons. Après une victoire étriquée sur la pelouse de l'Olympiakos (1-0), puis un succès glaçant de réalisme face au Borussia Dortmund (3-0) le mois dernier -deux performances qui tranchaient avec les prestations décevantes proposées en Ligue 1- les Marseillais se sont fait surprendre dans le temps additionnel, ce mercredi soir, face à Arsenal (0-1).

Un revers rageant au vu de la performance médiocre des Gunners, favoris du groupe F, mais aussi frustrant sur le plan comptable et irritant psychologiquement. Sans compter que cette défaite pourrait bien déstabiliser encore davantage un groupe déjà connu pour sa fragilité. Transfigurés par le parfum européen lors de leurs dernières sorties, les Marseillais, désormais deuxièmes de leur poule avec trois points d'avance sur l'Olympiakos, vainqueur du Borussia Dortmund (3-1), n'ont cette fois pas montré grand-chose.

Sévère money-time...

Timides et peu entreprenants offensivement, hormis sur quelques incursions de Rémy (30e) ou André Ayew (14e) -action qui aurait dû accoucher d'un penalty suite à une main dans la surface de Jenkinson- ils se sont longtemps reposés sur leurs forces défensives, jusqu'ici insoupçonnées. Sous la menace constante de Robin van Persie, la défense olympienne, solide et disciplinée à l'image du duo N'Koulou-Diawara, s'est affichée comme la grosse satisfaction de la soirée, pendant 90 minutes. Avant l'erreur fatale : après une perte de balle d'Ayew côté droit (90e+2), Ramsey, libre de tout marquage, a hérité du ballon au second poteau et trompé un Mandanda pourtant irréprochable (21e, 63e, 90e). Le fameux money-time...

Chelsea régale, Nicosie s'accroche

Large vainqueur de Genk (5-0) ce mercredi, avec notamment un doublé de Torres, Chelsea a fait grand pas vers les huitièmes de finale, alors que l'APOEL Nicosie, auteur d'un nul sur la pelouse du FC Porto (1-1), continue d'étonner.

Intraitable, tout simplement. En atomisant Genk (5-0) ce mercredi à Stamford Bridge, Chelsea n'a laissé que très peu de suspense quant à sa future qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions. Grâce à un doublé de Torres (11e, 26e) et des buts signés Meireles (11e), Ivanovic (43e) et Kalou (72e), les Blues occupent la tête du groupe E avec sept points et devancent le Bayer Leverkusen, tombeur de Valence (2-1), d'une petite unité. Avec ce revers, les Espagnols, troisièmes à quatre longueurs des Allemands, voient de leur côté la qualification s'éloigner.

Toujours leader du groupe G après son nul (1-1) décroché chez le FC Porto, l'APOEL Nicosie n'en finit plus de surprendre. Invaincus en trois matches de compétition, les Chypriotes conservent la tête de la poule grâce au nul (2-2) entre le Chakhtior Donetsk et le Zénith Saint-Pétersbourg. Avec quatre points, Ukrainiens et Portugais sont distancés d'une longueur par les partenaires de Tijani Belaïd. Enfin, dans le groupe H, le FC Barcelone et l'AC Milan ont creusé un véritable gouffre au classement après leurs victoires contre le Viktoria Plzen (2-0) et BATE Borisov (2-0). Le champion d'Europe en titre et le champion d'Italie devancent leurs concurrents de... six longueurs ! A trois matches de la fin, leurs adversaires devront donc très certainement se contenter de se battre pour la troisième place, qualificative pour la Ligue Europa.


Commentaires

S.C. JONQUIERES

  1.                 

ENVOYEZ-NOUS VOS PHOTOS !

Pour participer à la vie du club, envoyez-nous vos photos prises lors des matchs, des entraînements, des évènements du SCJ, ... à l'adresse suivante :


scjonquieres@gmail.com

                          

Merci de votre participation

Aucun événement