SPORTING CLUB JONQUIERES : site officiel du club de foot de JONQUIERES - footeo

Lille S'En Contentera

31 octobre 2011 - 19:14

En clôture de la 12e journée de Ligue 1, Lille n'a pu faire mieux que match nul à Valenciennes, dans un derby assez agréable à regarder (0-0). Et Rudi Garcia a vu Marko Basa et Florent Balmont se blesser.

Quatre jours après sa belle victoire en Coupe de la Ligue face à Sedan (3-1), Lille ne s'est pas vraiment rassuré en Ligue 1. Opposé à une surprenante équipe de Valenciennes, qui semble de plus en plus à l'aise dans son magnifique stade du Hainault, le Losc, qui affrontera l'Inter Milan mercredi, a énormément subi, malgré les quelques fulgurances d'Eden Hazard. Finalement sans conséquence puisque ce derby, surnommé «le ch'titanesque» par la presse locale, s'est soldé par un nul (0-0). Mais le spectacle a bien été au rendez-vous, notamment du côté de VA, qui a clairement dominé les débats et mis en danger Mickaël Landreau à plusieurs reprises. Il n'aura finalement manqué que des buts...

Deux blessés à Lille

L'ancien gardien des Bleus peut même remercier ses montants (Cohade 32e, Aboubakar 41e, Danic 54e). Avec ces trois occasions franches, les Valenciennois auraient pu (ou dû) s'emparer de la victoire et, par conséquent, s'extirper enfin de la zone rouge (18es). A la fin de la rencontre, Daniel Sanchez, l'entraîneur de VA, pestait d'ailleurs contre «le manque de réalisme» de ses joueurs au micro de Canal Plus. De son côté, Rudi Garcia se satisfera sans doute de ce petit point qui permet à son équipe de rester sur le podium. Il regrettera certainement davantage les blessures de Marko Basa et de Florent Balmont.

Toulouse double Rennes, Nice stagne

Face à un adversaire, Rennes, qui ne lui réussissait pas ces dernières années, Toulouse a finalement réussi à conjurer le mauvais sort en s'imposant à domicile (1-0). De leur côté, Nice et Sochaux, quatre jours après leur affrontement en Coupe de la Ligue, n'ont pu se départager (1-1).

Les visites au Stadium, les Rennais avaient appris à les apprécier ces dernières années. En sept déplacements à Toulouse en Ligue 1, ils ne s'étaient inclinés que deux fois, pour deux nuls et trois victoires. Dimanche, à l'occasion de la 12e journée, le TFC a pourtant remis les compteurs à zéro en arrachant la victoire grâce à un but d'Etienne Didot, un ancien... Rennais. Le milieu de terrain s'est fait plaisir sur un coup franc direct aux 16 mètres détourné par le malheureux Hamed Doumbia (26e).

Féret a beaucoup tenté

Pour sa troisième titularisation de la saison, le numéro 8 toulousain a joué juste et réalisé une solide prestation. Comme tous ses coéquipiers d'ailleurs, qui ont su faire le dos rond après l'expulsion d'Antoine Devaux (tacle dangereux, 55e). A force de courage et d'abnégation, ils ont réussi à mettre en échec les attaquants bretons, qui ont souvent mis à contribution Ali Ahamada, notamment Julien Féret. Mais le gardien de 20 ans n'a pas eu à aller chercher le ballon au fond de ses filets. Avec ce joli succès, le sixième de la saison, Toulouse double son adversaire du jour et pointe désormais au cinquième rang.

Richert a sauvé Sochaux

Dans l'autre rencontre de l'après-midi, Nice et Sochaux ne sont pas parvenus à se départager. Quatre jours après leur affrontement en Coupe de la Ligue (3-1 pour les Aiglons), les deux équipes n'ont pas réussi grand-chose d'intéressant. L'arbitre, Saïd Ennjimi, a d'ailleurs sorti pas moins de neuf cartons jaunes et un rouge pour calmer des joueurs davantage obnubilés par les chevilles de leurs adversaires que par le jeu. Eric Mouloungui (30e) et Ryad Boudebouz (35e), sur penalty, y sont toutefois alleés de leur petite réalisation du jour. A noter également l'excellente prestation de Teddy Richert, qui a sauvé son club à plusieurs reprises et qui permet aux Doubistes, onzièmes, de repartir de la Côte d'Azur avec un bon point. Quant aux Niçois, seizièmes, ils stagnent en queue de peloton.

Lyon a sorti les crocs

Réduit à dix après l'expulsion de Dabo (52e), Lyon a su faire preuve de caractère pour arracher la victoire face à Saint-Etienne ce samedi à Gerland (2-0). Les Gones restent à six points du leader parisien.

Un fait de match peut parfois faire basculer une rencontre entière. Et pas toujours dans le sens où on l'imagine. Longtemps gêné par des Stéphanois décomplexés, Lyon a attendu l'exclusion de Dabo, auteur d'un vilain tacle sur Nicoleta (52e), pour se réveiller et prendre le jeu à son compte, samedi soir. S'en sont alors suivis deux buts, synonymes de victoire assez logique au final (2-0).

Trois jours après s'être incliné à Geoffroy-Guichard en huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue (1-2), Saint-Etienne n'a donc pas retenu la leçon. «Il faut y aller pendant 95 minutes, sans calcul, ni retenue. On doit se transcender mentalement» avait lâché Christophe Galtier avant coup. Il n'a visiblement pas été écouté. Dangereux à plusieurs reprises, grâce notamment à la vitesse d'Aubameyang, qui a touché le poteau de Lloris (8e), et aux coups de pied arrêtés de Sako (32e), les Verts se sont créé quelques belles occasions. Avant de s'éteindre progressivement suite à l'exclusion de Dabo.

Briand délivre Gerland, Gourcuff tout en finesse

Un rouge qui, à défaut d'asseoir la légère domination stéphanoise, a donc réveillé les Lyonnais. Inhibés au milieu de terrain durant près d'une heure, ils se sont révoltés. Plus percutants, plus entreprenants, ils ont trouvé l'ouverture grâce à Jimmy Briand, venu placer une tête rageuse suite à un corner mal repoussé (81e). Après un superbe arrêt réflexe de Lloris, intraitable, devant Aubameyang (84e), Yoann Gourcuff, convaincant, a doublé la mise en trompant Ruffier d'un sublime ballon piqué (90e+1). Trop attentistes, les Verts ont (trop) souvent joué à contretemps pour espérer l'emporter. Comme il y a trois jours, Lyon, impressionnant de caractère, a su négocier les moments clés de la rencontre. Et surtout, il a montré plus de hargne. Un ingrédient indispensable dans un derby. 

Paris respire, Marseille et Bordeaux aussi

Grâce une nouvelle fois à un grand Nene, Paris s'est imposé, ce samedi, face à Caen (4-2). De son côté, Marseille a été chahuté à Dijon mais s'en est finalement bien sorti (3-2). Tout comme Bordeaux à Ajaccio (2-0).

«Ce sera un match compliqué», avait prévenu Antoine Kombouaré. L'entraîneur du Paris Saint-Germain ne s'est pas trompé puisque son équipe a souffert pour s'imposer face à des Caennais pourtant rapidement réduits à dix (4-2). Certes, comme souvent, les Parisiens ont eu la possession du ballon et ont logiquement fait le siège du but d'Alexis Thébaux, mais ils ont (beaucoup trop ?) péché dans le dernier geste. Ajoutez à cela un Salvatore Sirigu, une fois n'est pas coutume, pas franchement serein dans les airs et vous obtenez un Paris Saint-Germain qui, certes, s'impose largement et pour la sixième fois d'affilée en Ligue 1, mais qui semble toujours un peu fatigué. Sans faire injure aux Normands, si le club de la capitale avait dû affronter une équipe d'un autre calibre ce samedi, pas sûr qu'il serait reparti avec la victoire.

Nene régale encore !

Heureusement, comme il y a six jours sur cette même pelouse du Parc des Princes, Nene avait décidé d'endosser ses habits de sauveur. Le Brésilien, qui prend à merveille la succession de Javier Pastore dans le rôle du détonateur, a de nouveau inscrit son nom sur la liste des buteurs. Et par deux fois encore, sur penalty (20e, 76e) ! Entre-temps, Jérémy Ménez était également passé par là en marquant de près (56e), alors que les Caennais avaient ouvert le score par Thomas Heurtaux sur corner (12e). De la même manière, ils avaient réduit la marque en fin de match par Jerry Vandam (81e), plus prompt que Sirigu dans les airs, avant que Javier Pastore n'enfonce les visiteurs en toute fin de match (89e). Finalement, sous l'oeil de Cesare Prandelli, le sélectionneur italien, l'ancien portier de Palerme n'a pas forcément marqué beaucoup de points. Tout le contraire de Paris, qui en prend trois et qui se maintient en tête de la Ligue 1.

Dans les autres rencontres de la soirée, on a longtemps cru que Dijon allait nous refaire la même scène que face au PSG cette semaine en Coupe de la Ligue. Mais non. Menés 2-0 au bout de onze minutes par Marseille, les Bourguignons ont, comme mercredi dernier, réussi à revenir à hauteur de leurs adversaires (63e, égalisation de Corgnet). Sauf que cette fois, le cinquième et dernier but de la partie a été inscrit par les Olympiens. C'est Alou Diarra, remplaçant au coup d'envoi, qui a permis aux Marseillais de conclure cette semaine en beauté, avec à la clé une troisième victoire consécutive. Enfin, Montpellier a dominé logiquement Nancy (2-0), Brest s'est offert son premier succès de la saison contre Lorient (3-1), Auxerre a été balayé à Annecy contre l'Evian-Thonon-Gaillard (1-3) alors que Bordeaux a pris un bon bol d'air à Ajaccio, grâce à un doublé de Gouffran en trois minutes(25e, 28e, 2-0).

Commentaires

Coupe ULYSSE FABRE match gagné par notre équipe au tir au but bravo a notre équipe et a nos dirigeants pour cette belle victoire 5 jours
Coupe ULYSSE FABRE match gagné par notre équipe au tir au but bravo a notre équipe et a nos dirigeants pour cette belle victoire et 3 autres : nouvelles photos 5 jours
Coupe ULYSSE FABRE match gagné par notre équipe au tir au but bravo a notre équipe et a nos dirigeants pour cette belle victoire et 5 autres 5 jours
match des U17 du SC JONQUIERES contre CARPENTRAS : nouvelles photos 5 jours
MATCH EQUIPE 2 ET 3 DU SC JONQUIERES MATCH GAGNE PAR L'EQUIPE 2 : nouvelles photos 6 jours
MATCH DES U10 DU SC JONQUIERES EQUIPE 4 CONTRE LE SC COURTHEZON 6 jours
MATCH DES U10 DU SC JONQUIERES EQUIPE 4 CONTRE LE SC COURTHEZON : nouvelles photos 6 jours
RÉSULTAT U13 EQUIPE 2 == SC JONQUIERES === ETOILE D'AUBUNE===2=3 : nouvelles photos 6 jours
RESULTAT DISTRICT 1 == US AVIGNON--- SC JONQUIERES==== 4--4 : nouvelles photos 12 jours
RESULTAT DISTRICT 1 == US AVIGNON--- SC JONQUIERES==== 4--4 12 jours
RESULTAT U19 : SC JONQUIERES / MORIERES LES AVIGNON == 3--2 : nouvelles photos 13 jours
RESULTAT U19 : SC JONQUIERES / MORIERES LES AVIGNON == 3--2 13 jours
RESULTAT COUPE ULYSSE FABRE=== SC JONQUIERES==ENT GRAVESON==4--0 et 5 autres : nouvelles photos 16 jours
RESULTAT COUPE ULYSSE FABRE=== SC JONQUIERES==ENT GRAVESON==4--0 et comme promis la photo de notre capitaine remplaçant 16 jours
RÉSULTAT DISTRICT 3: SC JONQUIERES-- US BOSQUETAINE==2--2 : nouvelles photos 19 jours

S.C. JONQUIERES

  1.                 

ENVOYEZ-NOUS VOS PHOTOS !

Pour participer à la vie du club, envoyez-nous vos photos prises lors des matchs, des entraînements, des évènements du SCJ, ... à l'adresse suivante :


scjonquieres@gmail.com

                          

Merci de votre participation

Aucun événement