SPORTING CLUB JONQUIERES : site officiel du club de foot de JONQUIERES - footeo

Lyon Joue A Se Faire Peur

6 décembre 2011 - 06:30

Alors qu'il menait 3-0 à 25 minutes de la fin, l'OL a souffert jusqu'au bout pour battre Toulouse (3-2) et se replacer dans le quatuor de tête de la Ligue 1.

L'essentiel est fait, mais la désillusion n'est pas passée loin. Après quatre matches sans victoire toutes compétitions confondues, Lyon est parvenu à enchaîner un deuxième succès consécutif en Championnat. Après Auxerre le week-end dernier (3-0), c'est Toulouse qui a fait les frais du réveil offensif de l'OL (3-2). Le tableau aurait été sans tache si les Rhodaniens, pourtant bousculés et privés de ballon en première période, avaient maintenu leur confortable avance dans les vingt-cinq dernières minutes. Mais alors qu'ils menaient 3-0 grâce à Bakary Koné (38e), Ederson (52e) et Lisandro Lopez (66e s.p.), les hommes de Rémi Garde se sont déconcentrés pour voir les Violets revenir totalement dans la partie.

Le bijou d'Umut Bulut a tout relancé

Juste après la troisième réalisation lyonnaise, Umut Bulut a ainsi marqué un but venu d'ailleurs pour redonner espoir aux siens. Excentré sur le côté droit, à 35 mètres du but d'Hugo Lloris, l'attaquant turc a tenté sa chance et est parvenu à lober le gardien international français. Une inspiration géniale, suivie d'une faute évitable de Cris sur Moussa Sissoko, permettant à ce dernier de relancer l'intérêt de la fin de partie (75e s.p.). Mais malgré une dernière occasion pour Umut Bulut dans le temps additionnel, c'est bien l'OL qui fait la bonne opération en repoussant son adversaire à trois longueurs et en remontant à la quatrième place.

Autre motif de satisfaction pour Lyon, l'efficacité affichée par Lisandro. Après son doublé de la semaine passée à l'Abbé-Deschamps, l'attaquant argentin a ajouté ce dimanche un but (son cinquième en sept matches de Championnat) et une passe décisive à son total. Avec lui, tout est différent. Avec lui, malgré ses lacunes, l'OL peut bel et bien redevenir ambitieux. C'est bien là l'essentiel.

Paris se réveille, Bordeaux enchaîne

Devant son public, le PSG a mis fin à une série de quatre matches sans victoire en battant difficilement Auxerre (3-2). Jérémy Ménez a inscrit le 2 000e but du club de la capitale en Ligue 1, pendant que Bordeaux enchaînait enfin un deuxième succès d'affilée face à Nancy (2-0).

Bloqué à 1 998 depuis le 6 novembre, le Paris Saint-Germain est enfin parvenu à passer la barre des 2 000 buts en Championnat ce dimanche, face à Auxerre (3-2). Symbolique il y un mois, ce chiffre serait presque devenu anecdotique, tant le PSG recherchait une victoire et rien d'autre face aux Bourguignons. Malgré un match à sens unique, les Parisiens ont cruellement manqué d'efficacité dans les vingt derniers mètres, un problème récurrent caractérisé par deux incroyables ratés de Javier Pastore puis Nene face au but d'entrée de seconde période.

Heureusement pour le PSG, Jérémy Ménez avait envie de courir ce dimanche. Et de donner d'excellents ballons, comme celui qui a permis à Christophe Jallet d'ouvrir le score (52e). C'est encore Ménez qui s'est montré décisif un peu plus tard pour redonner l'avantage à son équipe sur un centre de Nene (76e) après l'égalisation de Denis Oliech (59e). Le Brésilien a ensuite cru éteindre le suspense avec un penalty obtenu puis transformé par ses soins (81e). Mais ce PSG aime se faire peur, et a donc tremblé jusqu'au bout après un coup franc expédié par Dariusz Dudka dans la lucarne de Salvatore Sirigu (87e). Antoine Kombouaré s'est (peut-être) offert un sursis. Son équipe, elle, a retrouvé un peu d'allant, et conservé sa deuxième place.

Bordeaux retrouve des couleurs

A 585 km de là, au Stade Chaban-Delmas, les Girondins de Bordeaux ont confirmé leur retour en forme. Pour la première fois depuis neuf mois, ils ont enchaîné deux victoires consécutives en Championnat grâce à leur succès décroché face à Nancy (2-0). Jaroslav Plasil en a profité pour inscrire le but le plus rapide de la saison, après seulement seize secondes de jeu ! Dépassés, les hommes de Jean Fernandez n'ont jamais paru en mesure de revenir dans le match, et ont encaissé un second but sur un corner propulsé par Henrique dans le but de Damien Gregorini (51e). Bordeaux remonte ainsi à la douzième place, alors que Nancy est désormais avant-dernier.

Nice retrouve du mordant

Après trois défaites d'affilée, les Niçois et leur nouvel entraîneur, René Marsiglia, ont retrouvé le goût de la victoire, conte Rennes (2-0). Le match a pourtant très mal commencé pour les Aiglons, qui ont perdu Pentecôte au bout de cinq minutes, sérieusement touché au genou. Mais Nice a su réagir et faire preuve du courage et de l'orgueil qui lui ont manqué depuis le début de saison pour prendre tout de suite le match à son compte. Dja Djédjé a rapidement obtenu un penalty, transformé sans problème par Monzon (15e). Solides et déterminés, les Niçois ont aggravé la marque par Civelli, sur corner (35e).

Déjà en difficulté, les Rennais ont reçu le coup de grâce au retour des vestiaires avec l'expulsion de Boye (47e), pour une faute sur Mounier, intenable samedi soir (photo Presse-Sports). Transparents au Stade du Ray, les bretons terminent là une mauvaise semaine, après l'éliminatione en Ligue Europa mercredi dernier. Nice en revanche a repris espoir grâce à cette prestation encourageante et revient à hauteur de Valenciennes, premier non relégable.

Montpellier sur son nuage

Leader du Championnat, Montpellier a parfaitement endossé le costume de favori en s'imposant tranquillement face à Lorient (4-0). Derrière, Lille a dû batailler pour finalement l'emporter sur la pelouse d'Ajaccio (3-2).

On ne peut vraiment plus parler de surprise à propos de la première place de Montpellier en Ligue 1, qui a confirmé son excellente forme en battant Lorient, avec la manière (4-0). Les hommes de René Girard ont fait exploser la troisième meilleure défense du Championnat, dépassant du même coup, après 16 journées (36 buts), le nombre de buts inscrits sur toute la saison dernière (32). Dans une première période agréable et plutôt équilibrée, Dernis a ouvert la marque sur une belle combinaison avec Giroud (27e). L'international tricolore a doublé la mise après la pause, en glissant sous la transversale un ballon repoussé par Audard (47e). Un but opportuniste, signe de la confiance affichée par Giroud, meilleur buteur du Championnat (12 buts), et ses coéquipiers.

En seconde période, les Merlus ont pris l'eau, comme souvent en déplacement, et sur un contre rondement mené par Giroud, toujours lui, Utaka (62e) a trompé Audard. A l'ouest, la défense bretonne a une nouvelle fois craqué face à Giroud en fin de rencontre, qui offre cette fois le but à Cabella (86e). La prestation de Montpellier a été impeccable, et cette nouvelle victoire confirme qu'il faudra bien compter sur eux cette saison.

Lille dans la douleur

Après sa victoire chez la lanterne rouge, Ajaccio (3-2), Lille reste à cinq points du leader, deuxième avant les matches de Rennes et du PSG. Une victoire acquise de haute lutte face à des Corses courageux et enfin convaincants dans le jeu. Dès l'entame, Kinkela a mis fin à presque quatre matches d'invincibilité de Landreau avec l'aide involontaire de Chedjou, qui a dévié le coup franc dans son but (2e). Lille a vite repris le dessus par Obraniak (12e), puis Basa (16e), mais les hommes de Pantaloni ont tenu bon jusqu'à l'égalisation d'Ilan (37e). C'est finalement grâce à Hazard, une nouvelle fois, que Lille a fini par l'emporter. Le Belge, entré en cours de match, a transformé le penalty obtenu par Balmont d'une Panenka (80e). De bon augure pour le champion en titre avant un match de Ligue des champions décisif contre Trabzonspor mercredi.

Les Verts s'accrochent

Saint-Etienne, convaincant, a réussi à arracher le nul à Brest (2-2) grâce à un doublé d'Aubameyang. C'est le dixième match nul concédé par les Bretons cette saison, mais le retour en forme de Roux, lui aussi auteur d'un doublé, laisse espérer mieux. Sochaux a obtenu également le point du nul à Dijon (0-0), un point mérité au terme d'un match difficile que les Lionceaux ont terminé à dix. A Evian-TG, Valenciennes a joué en infériorité numérique dès la vingtième minute et les Hauts-Savoyards ont su en profiter pour s'imposer logiquement (2-1) et signer là un troisième succès de rang à domicile.

L'OM confirme son renouveau

Moins d'une semaine après la gifle assenée au Paris-SG (3-0), l'Olympique de Marseille a parfaitement enchaîné ce vendredi sur la pelouse de Caen (2-1), et revient provisoirement à quatre longueurs du podium.

La large victoire enregistrée face au Paris-SG (3-0), dimanche dernier, a visiblement fait beaucoup de bien au moral de l'Olympique de Marseille. Au fond du trou avant la venue des Parisiens au Vélodrome, le vice-champion de France semble avoir enfin lancé sa saison après des débuts délicats. Sa victoire décrochée à Caen (2-1), vendredi, en est la preuve. Face à une formation normande totalement décomplexée, les Marseillais ne sont pas tombés dans le piège. Malgré un penalty discutable accordé au SMC pour une faute de Mandanda sur Nabab -et transformé par Frau (23e)-, les protégés de Didier Deschamps ont de nouveau affiché un caractère et un engagement sans faille pour décrocher les trois points de la victoire.

Sans Rémy, victime d'une entorse à une cheville contre le PSG, les frères Ayew se sont encore illustrés. André, auteur de l'ouverture du score (21e), et Jordan, à la conclusion d'une contre-attaque (52e), ont ainsi fait la différence. Avec désormais quatre points de retard sur Lille (3e), et donc sur le podium, avant la fin de la 16e journée, les Phocéens ont confirmé les espoirs nés de la superbe performance livrée face à Paris. Seules fausses notes de cette soirée : les blessures de Mbia (57e) et Gignac (90e+2), ce dernier étant même sorti en larmes quelques minutes après son entrée en jeu. A quatre jours de son match décisif à Dortmund en Ligue des champions, l'OM a tout de même fait le plein de confiance. Ça peut toujours servir...


Commentaires

défaite de notre EQUIPE PREMIÈRE face a NOVES==0=1 4 jours
défaite de notre EQUIPE PREMIÈRE face a NOVES==0=1 : nouvelles photos 4 jours
défaite de notre EQUIPE PREMIÈRE face a NOVES==0=1 et Défaite de la réserve du Sc J. contre Entraigues=1--2 4 jours
Défaite de la réserve du Sc J. contre Entraigues=1--2 : nouvelles photos 4 jours
U13 EQUIPE 1 ET 2 DU SC J. AU STADE ROGER MARTIN SAMEDI 18 NOVEMBRE : nouvelles photos 5 jours
U13 EQUIPE 1 ET 2 DU SC J. AU STADE ROGER MARTIN SAMEDI 18 NOVEMBRE et U11 équipe 1et 2 du Sc J. au stade ROGER MARTIN samedi 18 novembre 5 jours
U11 équipe 1et 2 du Sc J. au stade ROGER MARTIN samedi 18 novembre : nouvelles photos 5 jours
Coupe ULYSSE FABRE match gagné par notre équipe au tir au but bravo a notre équipe et a nos dirigeants pour cette belle victoire 12 jours
Coupe ULYSSE FABRE match gagné par notre équipe au tir au but bravo a notre équipe et a nos dirigeants pour cette belle victoire et 3 autres : nouvelles photos 12 jours
Coupe ULYSSE FABRE match gagné par notre équipe au tir au but bravo a notre équipe et a nos dirigeants pour cette belle victoire et 5 autres 12 jours
match des U17 du SC JONQUIERES contre CARPENTRAS : nouvelles photos 12 jours
MATCH EQUIPE 2 ET 3 DU SC JONQUIERES MATCH GAGNE PAR L'EQUIPE 2 : nouvelles photos 13 jours
MATCH DES U10 DU SC JONQUIERES EQUIPE 4 CONTRE LE SC COURTHEZON 13 jours
MATCH DES U10 DU SC JONQUIERES EQUIPE 4 CONTRE LE SC COURTHEZON : nouvelles photos 13 jours
RÉSULTAT U13 EQUIPE 2 == SC JONQUIERES === ETOILE D'AUBUNE===2=3 : nouvelles photos 13 jours

S.C. JONQUIERES

  1.                 

ENVOYEZ-NOUS VOS PHOTOS !

Pour participer à la vie du club, envoyez-nous vos photos prises lors des matchs, des entraînements, des évènements du SCJ, ... à l'adresse suivante :


scjonquieres@gmail.com

                          

Merci de votre participation

Aucun événement